Ce guide sur le toilettage sexuel peut vous protéger, vous et vos amis, des abuseurs en ligne

Le toilettage signifie former ou préparer une personne à une fin précise.

Dans le toilettage sexuel, les personnes abusives établissent une relation avec quelqu'un par la manipulation dans le but de les abuser sexuellement. L'abus sexuel peut être un contact sexuel physique, mais peut également être d'autres choses comme quelqu'un qui vous expose ses parties génitales, vous montre des photos ou des vidéos explicites, ou vous demande ou prend des images intimes de vous. Le toilettage et les abus peuvent se produire en personne, en ligne ou les deux.

Il est important de connaître les étapes et les signes avant-coureurs du toilettage pour deux raisons: prévenir les abus sexuels et aider les gens à guérir des abus passés et d'autres types d'exploitation. La violence peut nuire à la vie et au bien-être mental d'une personne, mais un traumatisme n'est pas une peine à perpétuité. En comprenant le toilettage, il peut être possible d'éviter la douleur de l'abus. Par exemple, si vous envoyez un message à quelqu'un que vous avez rencontré en ligne et que la conversation devient inappropriée, vous pouvez reconnaître le danger, être autorisé à demander de l'aide et vous retirer de la situation ou aider une autre personne à risque comme celle-ci. Cela étant dit, les agresseurs peuvent être très intelligents et astucieux. S'ils réussissent ou ont réussi, sachez que c'était ou non votre faute.

Pour les survivants, l'apprentissage du toilettage peut dissiper la confusion autour de votre propre expérience. De nombreux survivants éprouvent un sentiment de doute, de culpabilité, de confusion et éprouvent des difficultés avec confiance. Chacune de ces émotions peut être expliquée par le toilettage. Si vous avez survécu à ce genre d'abus, vous pouvez lire les tactiques de manipulation ci-dessous et reconnaître des parties de votre propre histoire. Il est toujours douloureux de réaliser que vous avez été trompé par quelqu'un en qui vous avez confiance, mais cette clarté et cette compréhension peuvent combattre vos sentiments de culpabilité et de blâme. Alors que vous cherchez à comprendre ce qui vous est arrivé, la compréhension du toilettage peut apporter des réponses.

Les étapes du toilettage

Toute personne, quel que soit son âge, son sexe, son identité sexuelle ou son appartenance ethnique, peut préparer une personne à des fins d'abus. Cette personne peut être une personne que vous connaissez ou une personne que vous ne connaissez pas. Les enfants et les adolescents ne sont pas les seules victimes du toilettage, mais ce guide se concentre sur les jeunes.

Le toilettage a d'abord été reconnu dans les cas d'abus où l'agresseur connaissait sa victime en personne, comme Ariana Kukors, une nageuse olympique américaine qui a été maltraitée par son entraîneur. Kukors a parlé publiquement du rôle de toilettage joué dans son histoire et de la façon dont la manipulation l'a gardée sous le contrôle de son entraîneur abusif pendant des années. En plus du toilettage en personne, le toilettage en ligne est devenu tout aussi dangereux, répandu et dommageable. De plus en plus de nos vies sont vécues en ligne, c'est pourquoi nous devons penser de plus en plus à notre sécurité en ligne.

1. Cibler une victime

Malheureusement, tout jeune est à risque de toilettage en ligne. Les agresseurs recherchent généralement une personne plus vulnérable ou dans une situation vulnérable, comme une personne vivant en famille d'accueil ou une personne handicapée. En ligne, les personnes abusives recherchent des adolescents solitaires ou exprimant une curiosité sexuelle. Parfois, les agresseurs en ligne prétendent être des adolescents eux-mêmes, mais le plus souvent, ce sont des adultes qui essaient de jouer le rôle d'un petit ami plus âgé ou d'un mentor qui peut «enseigner» à la victime l'amour ou le sexe.

2. Accéder

Les abus sexuels sont le plus souvent commis par une personne que vous connaissez déjà, et c'est parce que l'agresseur doit généralement être dans votre cercle de connaissances pour avoir accès à vous. Ils veulent être à proximité et avoir la possibilité d'être seuls.

Ce n'est souvent pas le cas des abus en ligne, car Internet fournit cet accès. Au lieu d'être dans la même ville ou le même quartier, les agresseurs peuvent rencontrer des victimes potentielles sur les réseaux sociaux, dans les jeux, les salons de discussion ou partout où les utilisateurs correspondent. Les plates-formes en ligne permettent également l'anonymat, qui fonctionne en faveur de l'agresseur. Il peut être difficile de déterminer qui est une personne et ses intentions.

3. Instaurer la confiance

Un élément clé de la préparation aux abus sexuels consiste à établir la confiance avec la victime. En personne ou en ligne, les agresseurs tentent de combler un besoin. Vous pouvez être seul, vous sentir impopulaire, isolé ou s'ennuyer, et l'agresseur fera semblant de devenir un ami à qui vous pouvez vous confier et qui peut écouter. Ils peuvent faire preuve de sympathie, toujours prendre parti pour vous et se présenter comme la seule personne qui comprend vos problèmes. Leur objectif est de devenir votre principal support émotionnel. Ils peuvent également essayer de vous faire sentir spécial en vous traitant comme un adulte et en commentant votre maturité. Ils peuvent rapidement rechercher une faveur qu'ils peuvent faire pour que vous vous sentiez redevable et plus susceptible de faire quelque chose pour eux. Cette étape est particulièrement dommageable car elle imite étroitement une relation positive.

4. Isolement et évaluation des risques

Lorsqu'un agresseur pense avoir établi une relation de confiance, il teste ce lien. Ils peuvent essayer de vous isoler de la famille ou des amis, parfois au point que vous deveniez très émotionnellement ou autrement dépendant d'eux. Avec le toilettage en ligne, ils peuvent demander si vos parents vérifient votre téléphone ou si vous êtes seul à la maison. Ils peuvent également commencer à vous demander de garder des secrets, que ce soit au sujet des conversations ou des cadeaux qu'ils envoient. C'est une façon dont l'agresseur évalue s'il peut passer à l'étape suivante et vous garderez le silence.

5. Sexualisation de la relation

La dernière étape se produit lorsque l'agresseur pense avoir acquis une confiance suffisante pour que vous fassiez ce qu'il vous demande et que tout soit secret. Ils peuvent commettre une agression sexuelle ou demander des images ou des vidéos à caractère sexuel, souvent de nature de plus en plus explicite.

Alors que le toilettage en personne et en ligne suivent ces étapes, les agresseurs travaillent à des taux différents. Par exemple, l'entraîneur de natation d'Ariana Kukors a commencé à la soigner à l'âge de 13 ans et les abus sexuels physiques ont commencé à l'âge de 15 ans. Les abus en ligne peuvent survenir plus rapidement, parfois en moins d'une heure.

Drapeaux rouges et panneaux d'avertissement

Il n'est pas raisonnable de dire que vous devez éviter Internet si vous ne voulez pas être abusé. La responsabilité et le blâme incombent toujours à un agresseur, pas à une personne dont il est la victime et qui se livre simplement à la vie moderne en ligne. Nous pensons qu'il est possible pour vous de continuer à vous amuser en ligne, de rencontrer de nouveaux amis, et rester en sécurité. La clé est la sensibilisation. Il peut être difficile d'identifier une étape du processus de toilettage en temps réel, mais il existe des drapeaux rouges et des signes d'avertissement que vous pouvez reconnaître, surtout s'ils commencent à s'accumuler. Ils peuvent vous aider à vous protéger lorsque des demandes sexuelles se glissent dans vos DM.

Flatterie

Cela peut être agréable d'être remarqué. Beaucoup de likes et de commentaires sur vos réseaux sociaux peuvent vous faire du bien, mais les compliments excessifs d'un étranger peuvent être un signe d'avertissement, en particulier des commentaires sexualisés sur votre apparence. La flatterie est un moyen pour les agresseurs en ligne d'accéder à leurs victimes et de commencer à nouer une relation. "Wow, tu devrais être un modèle", cela peut sembler inoffensif, mais ce n’est souvent pas le cas. Vous avez le pouvoir. Ce n'est pas parce que quelqu'un vous fait un compliment que vous devez poursuivre la conversation.

Cadeaux

Les toiletteurs en ligne peuvent vous envoyer de la monnaie de jeu vidéo, de l'argent, des appareils électroniques ou d'autres cadeaux pour se faire plaisir. Ceci est un drapeau rouge clair. Il n'y a aucune raison pour qu'un adulte envoie des cadeaux à un mineur qu'il a rencontré en ligne, et ce n'est pas un comportement typique d'un adolescent d'envoyer des cadeaux si l'agresseur se fait passer pour une personne plus jeune. En réalité, les cadeaux sont un moyen pour les agresseurs d'évaluer le risque. Ils peuvent vous demander de ne pas parler de ce cadeau à vos parents pour vérifier dans quelle mesure vous leur faites confiance et si vous resterez silencieux après une agression sexuelle.

Demander des informations personnelles

Il est plus sûr d’éviter de partager des informations personnelles et d’identification vous concernant en ligne ou avec des personnes que vous ne connaissez pas. Si vous jouez à des jeux vidéo, discutez ou partagez des photos pour le plaisir, il n'est pas nécessaire de poser des questions personnelles sur l'endroit où vous vivez ou allez à l'école. Vos parents lisent-ils vos messages? Quel est un secret que personne ne connaît de toi? Les agresseurs veulent en savoir autant que possible sur leurs victimes afin de mieux les manipuler.

Conversations secrètes

Les secrets agissent en faveur de l'agresseur de deux manières différentes. Pour instaurer la confiance, ils peuvent se confier à vous en révélant des secrets réels ou inventés pour essayer de vous faire sentir spécial. Les agresseurs utilisent également des secrets pour tester cette confiance avant de dégénérer en abus sexuel. Si quelqu'un vous demande de garder une conversation secrète, demandez-vous pourquoi? La conversation est-elle inappropriée ou dangereuse?

Envoi de photos sexuellement explicites

Dans le monde des rencontres en ligne, il est presque supposé que vous recevrez des photos sexuelles, que vous les ayez demandées ou non. Le sextage est considéré comme normal, mais comporte toujours des risques et des conséquences, en particulier si vous avez moins de 18 ans. Malheureusement, les agresseurs comptent sur la normalisation du sexting. Ils s'attendent à ce que vous rejetiez ou ne pensiez à rien d'une image explicite, mais en réalité, les agresseurs envoient des images explicites pour essayer de désensibiliser leur victime à de futurs abus. C'est une tactique d'amorçage. Gardez à l'esprit que dans de nombreux pays, il est illégal pour un adulte d'envoyer du matériel pornographique à une personne mineure, et il n'est pas légal d'envoyer des photos de nu en tant que mineur à une autre personne. Dans tout échange en ligne, personne ne peut envoyer de photos explicites non sollicitées. C'est une mauvaise étiquette et finalement un acte non consensuel et un drapeau rouge, quoi qu'il arrive.

Demande de photos sexuelles

Les agresseurs en ligne sexualisent la relation en envoyant et en demandant des photos et des vidéos explicites, des lettres ou des appels téléphoniques explicites ou en posant des questions détaillées sur vos antécédents sexuels ou votre expérience sexuelle. Ils peuvent commencer par une demande apparemment inoffensive, comme une photo de vous entièrement vêtue, avant de demander des images de plus en plus sexuelles. D'autres demandent sans vergogne du matériel explicite tout de suite et exigent même des performances webcam en direct. N'oubliez pas qu'après avoir envoyé une image, vous n'avez plus le contrôle sur ce qu'une personne fait avec cette image. Demandez-vous si vous connaissez bien le récepteur. Avez-vous rencontré en personne ou en ligne? Connaissez-vous leur véritable identité et leurs intentions? Comment vous sentez-vous la demande? De nombreux jeunes apprécient l'attention qui découle du potentiel d'une nouvelle relation, mais les demandes d'envoi de nus peuvent toujours être ressenties comme une pression indésirable.

Des menaces

Une fois que l'agresseur a reçu une ou plusieurs images sexuelles, il peut essayer de vous faire chanter pour lui envoyer plus d'images de nature exploitante croissante. Ils peuvent envoyer des menaces de publier les images en ligne ou de les envoyer à votre famille ou à votre école. Il s'agit d'une sorte d'extorsion, ou plutôt de sextorsion, et d'une autre forme d'abus sexuel. Vous n'avez pas besoin de répondre ou de céder, malgré la terrification des menaces. Un agresseur ne veut pas se mettre en danger en exposant la relation, les menaces peuvent donc être un bluff. Cherchez de l'aide immédiate.

Prochaines étapes

Si vous vous sentez mal à l'aise à propos d'une conversation en ligne, la prochaine chose à faire pourrait être la plus difficile. Demandez de l'aide et du soutien. Dire à un parent, à un tuteur, à un enseignant ou à quelqu'un d'autre peut être intimidant parce que vous ne pouvez pas savoir avec certitude comment ils réagiront, mais confier à quelqu'un avec un certain pouvoir en qui vous pouvez avoir confiance et qui ne vous blâmera pas pour les abus est la clé de avancer. Alternativement, vous pouvez appeler une ligne d'assistance qui vous permet de rester anonyme et d'obtenir des conseils précis sur votre situation.

Une conversation en ligne avec une personne abusive peut rapidement échapper à tout contrôle. Vous pouvez avoir honte ou être gêné, mais s'il y a quelque chose que vous devriez retirer de ce guide, c'est celui-ci: ce n'est jamais de ta faute. Le blâme n'est pas à vous.

Pour plus d'informations ou d'aide:

  • Scarleteen – Services d'assistance directe, y compris les babillards électroniques, le chat en ligne et la ligne d'assistance SMS, USA
  • Childline – Assistance téléphonique pour les 18 ans et moins, Royaume-Uni
  • NSPCC – Comprendre le toilettage, Royaume-Uni

Quelques options de reporting:

Vous aimerez aussi...