Pussypedia: un espace numérique bilingue, positif pour le corps et inclusif

Pussypedia est un projet communautaire gratuit, diversifié, inclusif et magnifique lancé cette année par des cofondateurs Zoe Mendelson et María Conejo avec l'aide de plus de 200 volontaires mondiaux de trois continents différents.

Il est également complètement bilingue – en espagnol et en anglais, ce qui place Pussypedia dans une ligue à part entière. Nous sommes ravis d'être en contact avec eux à Scarleteen car ils représentent une nouvelle génération de pionniers de la justice reproductive et de la santé sexuelle: intersectionnels, inclusifs et sans peur de défier les vieux paradigmes!

Qui savait qu'une discussion avec un ex-petit ami sur l'éjaculation féminine mettrait Zoe en quête sur Internet à la recherche d'informations de santé sexuelle fiables et fondées sur des faits concernant son corps? (Pas Zoe!) Cette recherche insaisissable a finalement inspiré Zoe et Maria à créer Pussypedia. J'ai eu une conversation avec Zoé pour en savoir plus.

Où avez-vous grandi et où êtes-vous maintenant?

J'ai grandi au nord de Chicago. Je suis allé à l'université de Barnard à New York et j'ai étudié l'urbanisme. Je suis resté après avoir obtenu mon diplôme et travaillé pour la ville. Après cela, j'ai commencé à écrire et j'ai déménagé au Mexique où j'ai commencé à faire du travail d'agence publicitaire et mes propres projets, comme un récit de données sur les drones et quelques autres choses que je viens de faire pour le plaisir. Mon dernier grand projet était Pussypedia et cela a été les deux dernières années.

Qu'est-ce qui vous a amené au Mexique?

Mon père et mon grand-père ont grandi à Chicago mais ont déménagé au Mexique. Nous sommes des Juifs blancs. Tout le monde pense que je regarde Latina mais je ne le suis pas. Il y a en fait une grande communauté juive ici. Fait amusant: l'actuel maire de Mexico, où j'habite, est également juif.

Comment avez-vous construit votre site?

Je voulais faire Pussypedia, mais je ne savais pas comment. Je l'ai parcouru. J'ai essayé d'obtenir des sponsors, mais personne ne voulait y toucher. À cette époque, je faisais une collecte de fonds après le tremblement de terre à Mexico, en vendant ces sacs fourre-tout (pour cela), et j'ai fini par rencontrer une femme de Kickstarter qui m'a invité à vendre les sacs pour une nouvelle campagne sur la plate-forme appelée " Le Mexique crée. ” J'étais honnête avec eux et je lui ai dit que je ne voulais pas vraiment faire ça, mais j'avais un autre projet (qui est maintenant Pussypedia). Elle a dit: "Faisons-le!" L'équipe Kickstarter a été très utile et nous a guidés tout au long du processus. La veille du lancement de notre campagne, ils nous ont suggéré de baisser notre objectif. Nous ne cherchions que 8 000 $ US (160 000 pesos), mais cela était considéré comme élevé pour une campagne mexicaine Kickstarter.

Nous avons atteint l'objectif en trois jours. En fait, nous l'avons presque triplé, ce qui porte notre budget total à 20 000 USD. Bien que ce soit beaucoup, nous avons réalisé que cela ne serait toujours pas suffisant pour l'ensemble du projet. À l'origine, nous pensions faire un prototype. Mais ensuite, nous nous sommes dit: «Vissez-le. Faisons simplement cela. " Nous avions 20 000 dollars, ce qui a fini par suffire pour un développeur, les consultants, la conception du site Web, l'hébergement … les os.

Le reste a été et a depuis été l'œuvre de bénévoles. Nous avons établi un partenariat avec 200 personnes du monde entier! Ils ont donné de leur temps pour écrire, illustrer, éditer du contenu, vérifier le contenu, traduire et consulter pour nous sur beaucoup de choses différentes. Les gens ont collecté des ressources pour nous et ont également aidé à produire des événements.

Parlez-nous de votre cofondatrice, Maria. Quel est son parcours et quel a été son rôle dans la création de Pussypedia? Nous avons été présentés par mon frère et sommes devenus les meilleurs amis lorsque j'ai déménagé à Mexico. J'ai toujours aimé son travail artistique; il affronte la stigmatisation et l'hypersexualisation du corps féminin tout en célébrant la sexualité des femmes. L'art de Maria reflète la libération, pas la honte. Quand je l'ai appelée pour lui demander de l'aide pour ce projet, elle était à fond!

D'autres personnes dans les coulisses que nous devrions connaître?

Jackie Jahn et Michael Yap sont deux de nos autres contributeurs majeurs. Jackie est titulaire d'un doctorat en santé publique de Harvard où elle se concentre sur les questions de genre. Elle a conçu le processus de recherche, le processus de vérification des faits (elle a en fait fait presque tout cela) et a vraiment contribué à rendre Pussypedia inclusif. Michael, qui est le chef de la conception de produits chez Etsy, a dirigé le processus de conception UX pour nous.

À qui pensiez-vous lors de la conception du site? Aviez-vous un utilisateur spécifique en tête?

Toutes les personnes! Nous avons littéralement essayé de concevoir Pussypedia pour qu'il soit accessible à tous. J'ai également utilisé mon adolescence pour m'inspirer parce que j'avais une durée d'attention extrêmement courte et que j'avais du mal à lire un contenu long (et je le fais toujours). On a dit à mes parents que j'avais des troubles d'apprentissage, mais je n'ai jamais été officiellement diagnostiqué.

Avec toutes ces choses à l'esprit, nous faisons de notre mieux pour nous assurer que notre contenu est simple, sans distraction, sans déclenchement et à un niveau de lecture de sixième année.

Une décision très importante que nous avons prise au début était de travailler avec un consultant en inclusion, Dre Danielle Sheypuk (PhD). Elle est psychologue clinicienne, consultante en inclusion, défenseur des droits des personnes handicapées, conférencière TEDx et sexpert. Après avoir examiné notre site et son contenu, elle nous a fourni une série de recommandations et de suggestions qui nous ont aidés à rendre Pussypedia plus inclusif et accessible.

Notre objectif d'inclusion est également reflété dans notre guide du rédacteur. Nos directives exigent un langage clair, simple et inclusif. Les mêmes directives sont appliquées à nos visuels. Il y a une description de ce que nous voulons que notre ton soit dans notre guide du rédacteur: Informel, mais informé. Franc mais sympathique. Calme, mais ferme. Joyeux autant que possible.

image d'une porte entre deux piedsCe qui a inspiré votre choix d'utiliser le mot «chatte» et l'expression «les gens avec des chattes»?

Ce fut probablement l'une des décisions importantes que nous avons prises. Nous voulions créer un site qui incluait tous les genres. Et le mot «chatte» était attrayant (pour nous) car il n'a pas de définition anatomique réelle, donc il ressemblait à une ardoise vierge.

Nous avons vu cela comme une opportunité d'être à la fois expansif et inclusif. Par exemple, nous avons pu inclure des testicules dans notre définition de la chatte. Jusqu'à présent, la décision a été bien accueillie; nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs de nos lecteurs sur notre définition.

Dans vos propres mots, qu'est-ce que Pussypedia offre uniquement à ses utilisateurs?

Il y a quelques fonctionnalités qui rendent notre site unique. Nous avons un modèle 3D interactif. Il s'agit d'une agrégation du meilleur contenu de santé génésique / sexuelle vérifié sur les faits disponible sur Internet.

Une autre caractéristique unique est notre utilisation d'un système de notes de bas de page. Le but est de permettre à nos lecteurs de suivre très facilement les informations jusqu'à la (les) source (s) d'origine. En faisant cela, nous espérons permettre à nos lecteurs d'être des consommateurs d'informations plus informés – même si c'est un peu passivement. Finalement, nous espérons que ce niveau de soins pourra devenir la norme pour nos lecteurs. Nous voulons que les gens reconnaissent l'importance de la transparence et du contenu factuel.

J'ai remarqué que le contenu de Pussypedia n'est pas seulement traduit de l'anglais vers l'espagnol; il est localisé et représentatif de la diversité au sein de la communauté Latinx.

Ouais! L'espagnol varie tellement et les mots signifient souvent des choses différentes pour différentes personnes en fonction de leur origine. Nous voulions que les gens écrivent de manière informelle et nous voulions que cela sonne comme leur voix. L'idée était d'être informelle, mais informée.

Je ne savais pas s'il fallait demander aux gens de s'en remettre à l'argot plus ou moins localisé. Mais ensuite, je me suis dit: vissez ça. Laissez tout le monde utiliser le leur. Nous voulions obtenir une large gamme et un mix mais avec une partie du langage scientifique traduit, nous devions être très prudents et plus nuancés à ce sujet.

L'une des nombreuses choses que j'apprécie à propos de Pussypedia est l'intégrité de votre contenu. Quels critères utilisez-vous lorsque vous recherchez des ressources pour votre contenu?

Nous ne promouvons ni n'incluons aveuglément aucun article de journal médical. Nous voulons qu'il s'agisse d'un contenu de haute qualité, nous considérons donc des variables telles que le financement, la langue utilisée, la date et l'exactitude, et qui le publie. Il n'y a pas vraiment de série de mesures rigoureuses; il y a une liste que nous utilisons lorsque des personnes recherchent des ressources.

Nous avons des bénévoles avec des compétences et une expertise diverses qui parcourent et examinent les articles après que nous les ayons recherchés et ajoutés. Nous avons eu des éducateurs sexuels qui nous ont aidés à réviser pour un langage positif. Nous avions des professionnels de la santé et de la médecine qui nous ont aidés à traduire le jargon médical. Nous avons également eu des professionnels de la santé publique et des universitaires qui ont vérifié l'utilisation et le contexte corrects du langage scientifique en cours de traduction.

Comment êtes-vous entré en contact avec Scarleteen?

L'ex-petite amie de mon père connaissait Heather (la fondatrice de Scarleteen) et a tendu la main en mon nom. Ensuite, j'ai écrit Heather et nous nous sommes rencontrés. Je connaissais Scarleteen, mais ce n'est que lorsque j'ai commencé à essayer de trouver des sources fiables pour notre site et à organiser un contenu de qualité, que j'ai compris à quel point Scarleteen était spécial et incroyable.

Parlez-nous de l'évolution de votre partenariat stratégique avec Scarleteen et de ses avantages pour les lecteurs?

Nous croyons que Scarleteen est vraiment le meilleur des meilleurs, donc nous nous sentons bien de pouvoir référer nos lecteurs (qui sont principalement hispanophones) à une ressource digne de confiance. Et sur le revers, Scarleteen obtient d'avoir une partie de leur contenu traduit par nous. Au bout du compte, tout cela se fait totalement au service de nos lecteurs et du reste du monde.

Il a été inspirant de travailler en partenariat avec Scarleteen et de travailler en étroite collaboration avec Heather. Il est très utile de voir le dévouement, l'engagement envers la réflexion et les normes que Scarleteen a concernant le contenu créé ou partagé.

Vous avez hébergé quelques translates-a-thons. Qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que cela implique? Je ne sais pas qui a été le premier à proposer le concept, mais c'est essentiellement une rencontre organisée où un groupe de personnes se réunissent pour traduire du texte et d'autres documents d'une langue à une autre.

Comme nous avions un tas de trucs qui devaient être traduits en peu de temps, j'ai organisé deux rencontres et le reste appartient à l'histoire. Le premier était dédié à la collecte de ressources pour notre site; nous l'avons appelé «La grande chasse à la chatte sur Internet». Le second était dédié à la traduction de certains contenus de Scarleteen de l’anglais vers l’espagnol.

Envisagez-vous d'étendre ou de traduire du contenu dans d'autres langues?

Oui! Nous sommes vraiment ravis et déjà en passe de traduire notre site en français. En ce moment, nous avons 10 articles traduits. Je recherche des publications partenaires en français qui seraient disposées à publier Pussypedia. J’ai probablement envoyé un e-mail à tous les organismes sans but lucratif en santé de la reproduction et à tous les pays francophones d’Afrique. Nous avons également des volontaires désireux de traduire en swahili.

Quel type de traction avez-vous eu jusqu'à présent sur le site?

Nous avons dépassé les 300 000 visiteurs uniques! Plus de la moitié de nos lecteurs viennent du Mexique. Naturellement, nous avons des visiteurs de pays hispanophones à travers l'Amérique latine, y compris le Brésil. Nous avons essentiellement accueilli des visiteurs de tous les pays du monde, à l'exception de la Syrie, de la Corée du Nord et du Groenland.

De tous ces endroits, lequel avez-vous été le plus surpris de voir venir des lecteurs?

Tanzanie, Thaïlande, Vietnam et Inde! Cela m'a rendu vraiment émotif. C'est assez sauvage.

Quelle a été la plus grande surprise ou leçon tirée jusqu'à présent depuis le démarrage de ce projet?

La lente et horrible réalisation que j'avais pris quelque chose d'énorme. Bien plus massif que je ne le pensais.

Quelle a été la réception de Pussypedia parmi les hispanophones natifs du Mexique et du reste de l'Amérique latine?

Tout a été vraiment positif. Les habitants sont très réceptifs et enthousiastes, mais vraiment, nous recevons beaucoup d'amour de partout et nous sommes très reconnaissants.

Quelles ressources sont les plus populaires sur votre site? Et pourquoi?

L'article de décharge est sans aucun doute le plus populaire! Je pense que c'est parce que tout le monde l'a, mais on n'en parle pas toujours. Mais cela peut également être aggravé par le fait que l'illustration de la décharge est impressionnante. Les finalistes sont probablement les articles sur la masturbation et le sexe.

Quelle est votre chose préférée à propos de Pussypedia?

Que Pussypedia est d'origine communautaire. Chaque article est écrit, traduit, vérifié, édité et illustré par une équipe de personnes. Les gens peuvent avoir confiance en sachant que tout ce qu'ils lisent sur notre site a été examiné par au moins cinq personnes, pas une seule.

Quelle est la valeur pour le lecteur de votre site d'origine communautaire?

C'est magnifique que tous ces gens aient donné leur temps, leur énergie et leur expertise pour faire de Pussypedia une réalité. Tout le monde a contribué parce qu'ils voulaient que cela se produise pour tout le monde. C'est comme une étape après le modèle Wikipedia. Je dis cela à cause de mon rôle dans la curation. Si vous allez sur Wikipedia, c'est un modèle de contenu open source où n'importe qui peut ajouter du contenu. Le nôtre est davantage un processus plus coordonné qui implique l'assurance de la qualité. *

Y a-t-il autre chose que vous souhaitez que les lecteurs de Scarleteen connaissent Pussypedia? Nous voulons qu'il communique, sans aucun mot, que nous sommes une ressource anti-honte.

Pussypedia est un endroit où les gens peuvent venir trouver des informations fiables tout en éprouvant de la joie et du bonheur. En fin de compte, nous voulons que les gens aiment leur corps.

Nous faisons aussi des petites choses fastidieuses qui font une grande différence. Par exemple, nous faisons notre diligence raisonnable sur la paternité et nous nous assurons que tout notre contenu est factuel et à jour. Nous nous engageons à investir plus de temps et d'efforts dans le traçage du contenu paraphrasé jusqu'à sa source / auteur d'origine. Nous prenons également en considération si la recherche d'une personne est financée par de grandes sociétés pharmaceutiques (sociétés pharmaceutiques) ou si elle a été publiée de manière indépendante. Nous faisons tout cela pour que nos lecteurs n'aient pas à le faire.

Pour en savoir plus sur Pussypedia, consultez leur site et / ou leurs réseaux sociaux:

Note de l'éditeur: Ce qui ressemble beaucoup au modèle Our Bodies, Ourselves qui a été lancé à la fin des années 1960!

Vous aimerez aussi...